L'Excommunication

Les Témoins de Jéhovah sont généralement considérés comme des personnes aimables, honnêtes, et polis. 

Il est difficile pour une personnes étrangère à l'organisation d'imaginer  un témoin de Jéhovah impoli, ou cruel.

 

Mais malgré toutes les qualités admirables qu'ont les témoins de Jéhovah en tant qu'individus, les dirigeants de l'organisation religieuse sont de plus en plus critiqués pour les pratiques cruelles qu'ils imposent à leurs adeptes.

 

Lorsque vous demandez à un Témoin de Jéhovah comment ils traitent les personnes excommuniées ou les personnes qui ont décidés de quitter la religion, vous entendrez souvent ce type de réponse : "Nous pensons que l'excommunication est une discipline pleine d'amour mise en place par Dieu pour notre bien". Certains le nieront ou détourneront la question en disant qu'ils aiment tout le monde.

 

Les victimes quant à eux vous répondrons sûrement que l'ostracisme (= Le fait d'être exclu d'un groupe ; Décision de mettre ou de tenir à l'écart un individu d'une collectivité), le fait d'empêcher la famille et les amis d'une personne de garder contact avec elle conduit souvent celle-ci à la dépression et parfois même au suicide.

 

Cet article tentera d'analyser si l'exclusion est vraiment une disposition mise en place par Dieu dans la Bible.

Lorsque nous lisons les écritures, nous nous apercevons que les raisons bibliques que donnent les Témoins de Jéhovah pour justifier l'ostracisme sont peu solides, voire inexistantes. 

 

En réalité, la doctrine qu'ont les Témoins de Jéhovah sur l'excommunication va à l'encontre des principes bibliques. Nous analyserons plus loin les 13 versets bibliques le prouvent.

 

Mais avant de lire ces versets, il serait peut être nécessaire de d'abord lire les versets bibliques souvent utilisés par les Témoins de Jéhovah pour justifier l'ostracisme, ainsi que les raisons pour lesquelles je pense que ces versets sont mal appliqués

 

 

  1. Deuteronome 20:21,22  ;  22:23,24

 

20:21,22 : « et diront aux anciens de sa ville : “Notre fils est obstiné et rebelle ; il ne veut pas nous obéir. C’est un glouton et un ivrogne.” Alors, tous les hommes de sa ville le lapideront. Tu devras ainsi enlever du milieu de toi ce qui est mauvais, et tout Israël l’apprendra et aura peur » 

 

22:23,24 : "Si une vierge est fiancée à un homme et qu’un autre homme la rencontre dans la ville et couche avec elle, vous les amènerez tous les deux à la porte de cette ville et vous les lapiderez, la fille parce qu’elle n’a pas crié dans la ville, et l’homme parce qu’il a humilié la femme de son semblable. Ainsi, tu devras enlever du milieu de toi ce qui est mauvais."

 

Sommmes-nous vraiment censés lapider les pécheurs jusqu'à ce qu'ils meurent ? La Loi mosaïque a été aboli lorsque Jésus fut "cloué au poteau de supplice" (Colossiens 2:14). C'est d'ailleurs parce que la loi mosaïque a été aboli qu'on ne tue plus les fornicateurs ou bien les victimes de viol... (Deuteronome 22:23,24).

 

Si vous êtes Témoins, avant que vous disiez que c'est un exemple extrême que l'organisation n'utiliserait jamais pour défendre l'excommunication, regardez le livre Organisés pour faire la volonté de Jéhovah page 150, paragraphe 25.

 

2.  Matthieu 10:34-37

 

"Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre. Je ne suis pas venu apporter la paix, mais plutôt l’épée.

Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, et entre la belle-fille et sa belle-mère. Oui, un homme aura pour ennemis les membres de sa propre famille. 

Celui qui a plus d’affection pour son père ou sa mère que pour moi n’est pas digne de moi, et celui qui a plus d’affection pour son fils ou sa fille que pour moi n’est pas digne de moi"

 

Lorsque l'on lit le passage dans son contexte on s'aperçoit que le passage parle clairement des disciples de Jésus qui se font rejetés par leur famille non-croyante et non pas le contraire.

 

3.  1 Corinthiens 5:5-7, 11-13

 

5-7 : "vous devrez livrer un tel homme à Satan pour la destruction de la chair, afin que l’esprit soit sauvé au jour du Seigneur. 

Il n’y a pas de quoi vous vanter. Ne savez- vous pas qu’un peu de levain fait fermenter toute la pâte ? Enlevez le vieux levain pour devenir une pâte nouvelle, puisqu’en fait vous êtes sans levain étant donné que Christ, notre agneau pascal, a été sacrifié."

 

11-13 : "Mais maintenant je vous écris de ne plus fréquenter celui qui, appelé frère, a une conduite sexuelle immorale, ou bien est avide, idolâtre, insulteur, ivrogne ou voleur, et même ne mangez pas avec un tel homme.

Est- ce à moi de juger ceux qui sont en dehors de l’assemblée ? N’est- ce pas ceux qui sont à l’intérieur de l’assemblée que vous devez juger, tandis que Dieu juge ceux qui sont en dehors ? « Enlevez le méchant du milieu de vous. »"

 

Premièrement, il y a une différence entre ne pas "fréquenter" quelqu'un et l'ignorer et faire comme si elle n'existe plus au point de ne plus lui adresser la parole. 

Paul ne dit pas de détruire tous les liens familiaux du pêcheur, et de le considérer  comme mort, et de pousser au suicide une proportion importante d’excommuniés complètement déstabilisés psychologiquement par le rejet total de tous leurs proches et la perte de tous leurs liens sociaux.

Nous analyserons plus loin la lettre de suivi de ce passage où Paul montre comment il veut que l'on interprète celui-ci.  (2 Corinthiens 2:1-7)

4.  1 Timothée 1:20

 

"Parmi eux figurent Hyménée et Alexandre, que j’ai livrés à Satan

pour qu’au moyen de cette correction ils soient enseignés à ne pas blasphémer."

 

"Livré à Satan" ne réfère en rien à l'ostracisme que pratiquent les Témoins de Jéhovah.

 

5.  1 Jean 2:19

 

"Ils sont sortis de chez nous, mais ils n’étaient pas des nôtres ; car s’ils avaient été des nôtres, ils seraient restés avec nous. Mais ils sont sortis pour qu’il soit mis en évidence que tous ne sont pas des nôtres."

 

Ce verset parle simplement de ceux qui se sont dissociés et des non-croyants. Il n'est pas dit que les croyants devraient couper les ponts avec eux et les rejetés. Si une personne catholique par exemple dit que les protestants "ne sont pas des nôtres" ce n’est pas pour autant qu’elle n’adressera pas la parole aux protestants...

 

6.  2 Jean 7-11

 

"Car beaucoup de trompeurs sont sortis dans le monde, ceux qui ne reconnaissent pas que Jésus Christ est venu dans la chair. Voilà le trompeur et l’antichrist. Prenez garde à vous- mêmes, pour que vous ne perdiez pas le bénéfice de notre travail, mais pour que vous obteniez une pleine récompense. Toute personne qui ne reste pas dans l’enseignement du Christ et va au-delà n’est pas en union avec Dieu. Celui qui reste dans cet enseignement, c’est lui qui est en union et avec le Père et avec le Fils. Si quelqu’un vient chez vous et n’apporte pas cet enseignement, ne le recevez pas dans votre maison et ne lui adressez pas non plus de salutation. Car celui qui lui adresse une salutation participe à ses œuvres mauvaises."

 

Jean ici avertit les gens de l'église de ne pas s'associer aux hérétiques et aux faux enseignants c'est-à-dire des antéchrists, de ceux qui renient Jésus. 

Bien évidemment, toutes les personnes excommuniés ne sont pas non-croyants. Certains sont toujours chrétiens. 

 

De plus, dans le contexte immédiat de cette lettre particulière telle qu'elle a été rédigée à l'origine pour son auditoire, John avait les Gnostiques à l'esprit.

Les gnostiques croyaient que Jésus n'avait aucune relation avec le Dieu des Juifs. Ils avaient plusieurs faux enseignements sur qui sont Dieu et Jésus.

13 versets Bibliques qui s'opposent à l'ostracisme

Après avoir analysé brièvement quelques passages bibliques souvent utilisés par les Témoins de Jéhovah pour défendre leur doctrine sur l'excommunication nous pouvons maintenant examiner les versets qui la contredise et qui encouragent à tout l'inverse de l'ostracisme.

 

  1. Matthieu 5:43-48

 

« Vous avez entendu qu’il a été dit : “Tu dois aimer ton prochain et haïr ton ennemi.” Mais moi je vous dis : Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent. Alors vous serez vraiment les fils de votre Père qui est au ciel, lui qui fait lever le soleil sur les méchants et sur les bons, et qui fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.

Car si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez- vous ? Les collecteurs d’impôts n’en font- ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites- vous d’extraordinaire ? Les gens des nations n’en font- ils pas autant ? Vous devez donc être parfaits, comme votre Père céleste est parfait. »

 

Tu ne peux pas aimer ton ennemi si tu refuse de lui parler.  

 

2. Matthieu 9:10-13

 

« Plus tard, pendant que Jésus prenait un repas dans la maison, beaucoup de collecteurs d’impôts et de pécheurs vinrent manger avec lui et ses disciples. En voyant cela, les pharisiens dirent à ses disciples : « Pourquoi votre enseignant mange- t- il avec des collecteurs d’impôts et des pécheurs ? » Les ayant entendus, Jésus leur dit : « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin d’un médecin, mais les malades. Allez donc apprendre ce que signifie : “Je veux la miséricorde, et non les sacrifices.” Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

 

 

Ici, Jésus prônait le fait que, ce n'est pas parce qu'une personne est un pécheur qu'elle devrait être ostracisée. En réalité, l'ostracisme empêche de fournir une aide à une personne pour qu'elle puisse corriger sa conduite. La miséricorde, pour Jésus, était la solution la plus efficace.

 

Il est intéressant de voir aussi que le fait que Jésus mangent avec les pêcheurs était quelque chose qui agaçait les chefs religieux Juifs.

Si Jésus voulait vraiment faire savoir à ses serviteurs qu'ils doivent éviter et rejeter les pécheurs… c'est perdu. (Voir aussi Matthieu 11:19, Marc 2:16, Luc 5:30; 7:34; 15:1, 2)

 

3. Matthieu 18:15-17

 

« Si ton frère commet un péché, va lui expliquer sa faute, entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. Mais s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, pour que tout fait soit établi d’après les déclarations de deux ou trois témoins. S’il ne les écoute pas, parle à l’assemblée. S’il n’écoute pas non plus l’assemblée, considère- le comme un homme des nations ou comme un collecteur d’impôts. »

 

Aucun mention ici des comités judiciaires formés par les anciens. 

Les frères devaient régler leurs différends entre eux-mêmes. 

Et puisque Jésus mangeaient avec les collecteurs d'impôts comme nous l'avons vu tout à l'heure, l'ostracisme qu'aiment tant les Témoins de Jéhovah n'était pas préconisé par Jésus, même dans le plus pire des cas.

 

4. Luc 6 :27

 

« Mais je vous dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent »

 

Encore une fois, il n'est pas possible d'aimer quelqu'un ou de faire du bien à quelqu'un si vous faites comme si elle n'existe plus. Et nous parlons ici d'ennemis qui "haïssent" les chrétiens. La plupart des Témoins de Jéhovah excommuniés que je connais n''ont rien contre les témoins de Jéhovah et aiment leur famille qui pourtant ne les calcules même pas.

 

5. Luc 6:35-37

 

« Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez fils du Très-Haut, car il est bon envers les ingrats et méchants. Soyez miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux. « De plus, arrêtez de juger, et vous ne serez pas jugés. Arrêtez de condamner, et vous ne serez pas condamnés. Continuez à pardonner, et vous serez pardonnés. »

Et encore une fois, vous ne pouvez pas montrer de la gentilesse envers "les ingrats et méchants" en les rejetants. Jésus a ordonné à ses disciples d'être miséricordieux et de ne pas juger. La miséricorde était un facteur dominant. Peut-on considérer le fait de séparer quelqu'un de ses proches comme miséricordieux ?

 

6. Luc 10:29-37 (Parabole du bon Samaritain)

 

Dans cette parabole célèbre parabole, qui par ailleurs est considérer comme l'un des passages les plus beaux de la Bible, l'homme juste s'est avéré être le Samaritain qui pour les Juifs avait des croyances religieuses considérés comme apostates. Jésus précise que c'est cet homme que ses disciples devraient imiter.

 

7. Luc chapitre 15

 

Lorsque l'on lit ce chapitre de la Bible dans son contexte et qu'on y médite dessus, on se rend compte que c'est une bombe contre la doctrine de l'excommunication des Témoins de Jéhovah. C'est probablement la raison pour laquelle il ne figure pas dans les passages qu'utilisent l'organisation pour montrer comment les personnes excommuniés devraient être traités.

 

Notez que la raison pour laquelle Jésus a donné cette parabole du fils prodigue était parce qu'il avait encore été réprimandé pour avoir été trop amical avec les pécheurs. Il répondit rappelant ses accusateurs qu'il est impossible d'aider quelqu'un ou d'être un bon exemple pour cette personne si l'on refuse d'interagir avec elle. 

 

Dans la parabole, Jésus parle d'un fils qui retourne chez son père seulement après avoir dépensé toutes ses ressources et après qu'il ne peux plus se permettre d'avoir une vie de débauche. 

 

Il est intéressant de noter que le père "a couru vers lui, l’a pris dans ses bras et l’a embrassé tendrement." immédiatement après l'avoir aperçu. 

 

Si le père et le fils étaient Témoins de Jéhovah, le fils aurait été excommunié et le père n'aurait probablement même regarder son fils…

 

8. 2 Corinthiens 2:1-7 

 

« J’ai donc décidé que ma prochaine visite chez vous ne se fera pas dans une ambiance triste. Car si je vous attriste, qui pourra me donner de la joie, à part celui que j’ai attristé ? J’ai écrit ce que j’ai écrit pour que, lorsque je viendrai, je ne sois pas attristé par ceux qui devraient être pour moi une source de joie, car je suis convaincu que ce qui me donne de la joie vous apporte à tous la même joie. C’est au milieu de beaucoup d’épreuves et le cœur tout angoissé que je vous ai écrit, avec bien des larmes, non pour vous attrister, mais pour que vous connaissiez la profondeur de mon amour pour vous. Or si quelqu’un a causé de la tristesse, ce n’est pas moi qu’il a attristé, mais vous tous dans une certaine mesure — je dis cela pour ne pas me montrer trop dur. 

La réprimande infligée par la majorité d’entre vous est suffisante pour cet homme ; maintenant, vous devriez plutôt lui pardonner volontiers et le consoler, pour qu’il ne soit pas submergé par une tristesse excessive. »

 

Remarquez, dans sa lettre qui suit celle de 1 Corinthiens (celle dans laquelle il donne des conseils sur comment les pécheurs devraient être traités), Paul semble regretter ce qu'il a écrit ou du moins la façon dont sa lettre a été interprétée ("Car si je vous attriste, qui pourra me donner de la joie, à part celui que j’ai attristé ?").

 

Il rappel à la congrégation la nécessité de pardonner le pécheur afin "qu’il ne soit pas submergé par une tristesse excessive" et dit que "La réprimande infligée par la majorité d’entre vous est suffisante pour cet homme". Cela veut dire qu'il n'est pas nécessaire que tous les individus et que chaque individu de la congrégation réprimandent le pécheur. 

 

9. Colossiens 3:13, 14 

 

"Continuez à vous supporter les uns les autres et à vous pardonner volontiers les uns aux autres, même si quelqu’un a une raison de se plaindre d’un autre. Tout comme Jéhovah vous a pardonné volontiers, vous devez vous pardonner volontiers. Mais en plus de toutes ces choses, revêtez- vous de l’amour, car c’est un lien d’union parfait"

 

Et encore une fois… est-ce que c'est "supporter" ou "pardonner" quelqu'un si on fait comme si cette personne n'existe pas ?

 

10. 1 Thessaloniciens 4:6-12

 

 "[…]car Jéhovah inflige la punition pour toutes ces choses, comme nous vous l’avons dit précédemment et vous en avons avertis. Dieu, en effet, nous a appelés, non pour l’impureté, mais pour la sainteté. Ainsi, celui qui rejette ces avertissements rejette, non pas un homme, mais Dieu, qui vous donne son esprit saint. Cependant, pour ce qui est de l’amour fraternel, vous n’avez pas besoin qu’on vous écrive, car vous êtes vous- mêmes enseignés par Dieu à vous aimer les uns les autres. D’ailleurs, c’est bien ce que vous faites envers les frères de toute la Macédoine. Mais nous vous encourageons, frères, à le faire toujours plus pleinement. Efforcez- vous de vivre paisiblement, de vous occuper de vos affaires et de travailler de vos mains, comme nous vous en avons donné l’instruction, pour que les gens extérieurs à l’assemblée voient que vous vous conduisez avec décence et pour que vous ne manquiez de rien."

 

Paul était convaincu que c'est Dieu qui punirait les pécheurs et que c'est à Dieu, et non pas à l'homme, à qui ils devront rendre des comptes. C'est un thème récurrent dans les écrits de Paul. Le jugement ne se fera pas dans l'immédiat mais dans le futur.

 

Ainsi, les chrétiens ne devaient pas s'occuper du jugement mais "s'aimer les uns les autres" et de "s'occuper de leurs affaires". 

 

Peut-on dire que les anciens qui enquêtent et interrogent les pécheurs en les posants des questions intimes et inappropriés "s'occupent de leurs affaires" ?

 

11. 1 Thessaloniciens 5:14, 15 

 

"De plus, nous vous le recommandons, frères : avertissez les indisciplinés, parlez de façon consolante à ceux qui sont déprimés, soutenez les faibles, soyez patients envers tous. Veillez à ce que personne ne rende le mal pour le mal, mais cherchez toujours à faire le bien, entre vous et envers tous les autres."

 

Vous ne pouvez pas "soutenir les faibles" en coupant les ponts avec eux. Il faut de la patience. Couper les ponts avec un membre de sa famille pour qu'il revienne dans l'organisation  c'est du chantage, c'est cruel, et ce n'est en rien montrer de l'amour à son prochain.

 

12. 1 Timothée 5:8 

 

"En effet, si quelqu’un ne subvient pas aux besoins des siens, et surtout de ceux qui vivent sous son toit, il a renié la foi et il est pire qu’une personne sans foi."

 

Si vous ne subvenez pas aux besoins matériels ou émotionnels d'un membre de votre famille, peut-être parce-que vous avez été persuadé par votre religion de le rejeter, il est dit que vous êtes pire qu'une personne sans foi.

 

13. Hébreux 10:26-31

 

À l'origine, les Témoins de Jéhovah était contre l'excommunication. 

 

Dans le Réveillez-Vous! (éd. angl.) du 8 janvier 1947, pp. 27, 28 la Watchtower utilisait le passage d'hébreux 10:26-31 afin de justifier sa position : "Mais l’excommunication hiérarchique, en tant que punition et remède "médical", ne trouve aucun fondement dans ces versets. En fait, ceci est même étranger aux Écritures - Hébreux 10:26-31"

 

La Tour de Garde qui décrivait aussi l'excommunication telle que pratiquer par l'Église catholique romaine comme "païenne" et comme un instrument de tyrannie : 

 

"Ce fut donc après que le catholicisme adopta cette pratique païenne, en 325 de notre ère, que ces nouveaux chapitres religieux de l’excommunication furent écrits."

"l’excommunication devint un instrument par lequel le clergé conçut une combinaison mêlant pouvoir ecclésiastique et tyrannie profane sans précédent historique."

 

Le passage d'Hébreux utilisé par la Watchtower souligne que la vengeance appartenait à Dieu et non pas aux hommes

 

 

=> Cruel et en désaccord avec la bible

 

 

Alors la prochaine fois qu'un Témoin de Jéhovah vous dis qu'en reniant un membre de leur famille ils font la volonté de Dieu, rappelez-les poliment que le Nouveau Testament est plein de principes poussant à l'amour et à la miséricorde et qu'il défend de juger et de faire justice soi-même. 

 

Même Paul qui d'abord prônait le rejet des pécheurs, pensait qu'ils devaient uniquement rendre des compte à Dieu. Il a même plus tard exprimé du regret par rapport au conseil qu'il a donné dans sa première lettre aux Corinthiens en disant qu'une telle attitude envers les pécheurs pourraient les submerger "par une tristesse excessive" 

 

L'entêtement et l'indifférence du Collège Central ne détruit pas seulement la vie des ex-membres mais aussi celle des membres qui sont forcés de mettre de côtés leur humanisme pour "respecter la volonté de Dieu".

Pour terminer, j'aimerais laisser le dernier mot au Réveillez-vous de Juillet 2009 : 

"Personne ne devrait être contraint de pratiquer un culte qu’il juge inacceptable, ou de choisir entre ses croyances et sa famille." - g 7/09 p. 29

Pour approfondir vos recherches : 

- Témoins de Jéhovah et excommunication 

- http://fecris.org/wp-content/uploads/2015/08/UNADFI-Témoins_de_Jéhovah_01_2015.pdf

©2020 by ExTJ FR.