Homosexualité

Les Témoins de Jéhovah et l'homosexualité

L'organisation des Témoins de Jéhovah s'oppose très fortement à l'homosexualité et la considère comme l'un des péchés les plus abominables. Une personne qui s'engage dans une relation homosexuelle sera excommunié. Cependant une personne homosexuelle et célibataire peut rester Témoin de Jéhovah.

La Watchtower ne considère pas que les gens sont nés homosexuels et enseigne que les désirs homosexuels sont développés comme par exemple à cause de la masturbation et que les homosexuels peuvent changer…

 

En 2016, un nouvel article du Révéillez-vous! des Témoins de Jéhovah affirmait que les Témoins de Jéhovah n'ont pas de préjuger sur les homosexuels, malgré le fait qu'ils croient que cela va à l'encontre les principes Bibliques : 

 

"Bien que la Bible condamne les pratiques homosexuelles, elle n’encourage pas les discriminations, les agressions homophobes, ou toute autre sorte de maltraitance à l’égard des homosexuels…" 

"Les Témoins de Jéhovah croient que le code moral de la Bible est la meilleure référence qui soit en matière de mode de vie et ils choisissent de respecter ce code. Cela signifie qu’ils refusent toutes formes d’immoralité sexuelle, dont l’homosexualité. C’est le mode de vie que les Témoins choisissent, et c’est leur droit."

 

Bien que cet article pourrait laisser croire que les Témoins de Jéhovah voient les relations homosexuelles d’une façon équilibré et tolérante, ce n’est pas ainsi qu’ils abordaient le sujet auparavant et les homosexuels sont très loin d'être traités respecteusement dans les congrégations.

 

La Watchtower décrit l’homosexualité comme :

 

Répugnant, odieux, contre-nature, sexuellement dégradant - Tour de Garde 15/03 2012 p.31

Une "perversion sexuelle contre nature" Réveillez-Vous! 08/12 1997 p.14-15

Une maladie et une perversion - Révéillez-Vous 08/02 1995 p. 15-17

Digne de la peine de mort - Réveillez-vous 22/02 1995 p.12-14

"leur existence se caractérise par une déviation contre nature de leur sexualité; aussi se voient- ils privés de la faveur divine." Réveillez-Vous 8 Juillet 1989 p.26

 

Et la liste est encore longue…

Un article intitulé "Les jeunes s'interrogent, D'où viennent ces penchants ?" compare le fait de succomber à ses désirs homosexuels à la pédophilie… :

"Par conséquent, bien que cela puisse leur être terriblement difficile, les jeunes qui désirent plaire à Dieu doivent se conformer à ses principes moraux et fuir l’immoralité sexuelle. Il se peut fort que certains aient une propension à l’homosexualité, tout comme d’autres, dit la Bible, sont ‘irascibles’ (Tite 1:7). Mais la Parole de Dieu n’en condamne pas moins les manifestations de colère injustifiée (Éphésiens 4:31). Pareillement, un chrétien ne peut se livrer à des pratiques sexuelles immorales sous prétexte qu’il est ‘né comme cela’. Les pédophiles invoquent la même excuse: leur désir irrépressible pour les enfants est, disent- ils, “inné”. Or, qui niera que leur appétit sexuel est perverti? Il en est de même des désirs homosexuels." g95 8/2 p. 17

 

L'article conclut en disant que les homosexuels ne peuvent pas avoir de relation avec Dieu : 

"les homosexuels sont mentalement dans les ténèbres et éloignés de la vie qui appartient à Dieu". g95 22/2 p. 14

  • "Un choix"

L'organisation est tellement ignorante au sujet de l'homosexualité qu'elle considère le fait d'être homosexuel comme un choix qui est développé par l'individu :

 

"Des témoignages en provenance de différents pays indiquent que l’éloignement familial contribue parfois à l’apparition de problèmes graves. Ont été signalés des cas d’infidélité conjugale (de l’un ou des deux conjoints), d’homosexualité et d’inceste" 

Tour de garde, 15 Avril 2014 p.21

  • Le mariage gay

Étant fortement opposé à l'homosexualité, il n'est pas surprenant que la Watchtower se prononce contre le mariage homosexuel. 

 

"Dieu a donc prévu que le mariage soit une union permanente et intime entre un homme et une femme. L’homme et la femme sont faits pour se correspondre, ce qui leur permet de combler mutuellement leurs besoins affectifs et sexuels, et d’avoir des enfants." -  Jw.org

 

En 2016, une nouvelle vidéo visant les enfants est sortie : "Un Homme, une femme". 

On peut voir la mère Témoin de Jéhovah de Sophia en train de lui expliquer que Dieu a prévu pour le mariage un homme et une femme et que tout autre "mode de vie" bloquerai l'accès au paradis.

Vous pouvez voir cette vidéo en cliquant ici 

Au début de la vidéo Sophia ne semble pas avoir de préjugés et ne juge pas les parents lesbiennes de Carrie. La professeur de Sophia lui donne par conséquent un bon conseil : le plus important c'est que 2 personnes s'aiment.  Le plus important dans la vie ce n'est pas simplement de dire qu'une chose est mauvaise sans aucune raison.

À l'inverse la mère de Sophia qui donne un conseil inapproprié . Elle lui dit que les gens "peuvent changer" et en plus de cela elle lui fait comprendre que son amie Carrie et ses parents mourront à Armageddon à moins qu'elles adoptent le point de vue de Jéhovah… 

 

La mère de sophia organise ensuite une session d'entraînement pour qu'elle puisse parler du Paradis à Carrie et sûrement aussi comment être sauvé.

Le message sous-jacent est que Sophia devra dire à Carrie que la seul manière pour elle de pouvoir profiter de la vie éternelle serait de rejeté l'homosexualité et le mariage de ses parents. Est-ce approprié d'encourager un jeune enfant à dire à son amie que ses parents sont des pécheurs ? D'autant plus que l'enfant n'a pas le choix de vivre avec eux ? 

 

La mère de Sophia lui dit ensuite qu'accéder au Paradis est comparable à une personne qui veut monter dans un avion. Une personne transporte un élément qui n'est pas permis dans l'avion ne peut pas voyager. 

C'est une comparaison stupide : Un bagage ne peut pas être comparé à l'identité d'une personne. On ne peut pas forcer une personne homosexuelle à devenir hétérosexuelle de la même façon qu'une personne hétérosexuelle ne peut pas devenir homosexuelle.

 

Il y aussi beaucoup de malhonnêteté  dans cette vidéo. Celle-ci résume le point de vu de Dieu sur le mariage en disant qu'Adam et Ève devait être un homme et une femme et que Jésus dit la même chose alors que :

  1. Adam n'avait qu'un seul choix de femme puisque la seul femme qu'il y avait sur terre était Eve.

  2. Le passage mentionné de Matthieu 19:3-7 ne parle pas de polygamie ; c'est une réponse de Jésus concernant le divorce

  3. La Watchtower ne parle pas du fait que Jéhovah tolérait et exigeait la polygamie : La loi mosaïque imposait la polygamie lorsqu'elle forçait les homme à marier et à avoir des enfants avec la femme de leur frère si celui-ci était mort sans avoir eu d'enfants. (Deutéronome 23:5-10). 

 

La plupart des hommes qui sont vu comme des exemples à suivre ont eu plusieurs compagnes. Le roi salomon, bénit par Dieu, eu 700 femmes et 300 concubines. 

De plus, lorsque 1 Timothée 3:2 dit que le surveillant doit être "mari d'une seul femme", cela montre qu'il y avait bien des chrétiens avec plus d'une femme. La Bible ne montre pas que Jéhovah exige que le marriage soit entre une femme et un homme mais montre que ses standards changent au court du temps en fonction de la culture et de l'époque.

Cela montre que l'argument selon lequel Dieu exige que le mariage soit entre UNE femme et UN homme est faux et que l'organisation interprète et utilise, comme à son habitude, des passages bibliques afin de confirmer un point de vue qu'elle a déjà et non pas pour adopter un point de vue.

 

CONCLUSION

 

L'organisation tente d'adoucir l'image qu'ils ont auprès du monde les gens en présentant des articles montrant leur tolérance envers le "mode de vie" des autres mais toutes personnes qui a été témoin de Jéhovah sais que la réalité est bien différente.

 

Être gay et Témoin de Jéhovah c'est :

 

  • Vivre seul et regarder tous ses amis construire une famille en sachant que tu ne connaîtra jamais l'amour 

  • Avoir le sentiment de ne pas être à la hauteur parce que tu est détestable au yeux de Jéhovah

  • Penser que tu "guérira" dans le paradis parce-que tu n'est pas normal

  • Voir parfois des parents qui éloigne leurs enfants de toi parce qu'ils pensent que t'es un prédateur sexuelle….

Si les Témoins de Jéhovah étaient vraiment l'organisation de Dieu, si Jéhovah dirige vraiment l'organisation des témoins de Jéhovah, pourquoi celle-ci a t-elle un point de vue si erroné sur l'homosexualité ? Pourquoi n'encourage t-elle pas plus à la tolérance et à l'amour envers les personnes homosexuelles au lieu de véhiculer encore plus de préjugés ? Pourquoi est-ce que encore aujourd'hui des enfants de parents Témoins de Jéhovah sont mis à la porte en raison de qui ils sont ? 

Si vous êtes encore Témoin de Jéhovah et gay  je vous invite vivement à faire vos recherches non seulement sur l'organisation des Témoins de Jéhovah, mais surtout sur votre orientation sexuelle car contrairement à ce que l'on vous fait croire : vous êtes normale. Soyez fières de vous et de qui vous êtes.

La Bible condamne t-elle vraiment l'homosexualité ?

Au fil des ans, les publications de la Watchtower ont condamnés à plusieurs reprises l'homosexualité, affirmant que les relations homosexuelles sont interdites par la Bible.

 Les adjectifs les plus couramment utilisés par les publications Watchtower pour décrire l'homosexualité sont "détestable" et "abomination".

 

En tant que Témoins de Jéhovah, on nous a appris à penser à nous de cette manière, à croire que les passages bibliques couramment cités dans les publications de la Watchtower étaient des interprétations correctes, et que notre seul espoir de salut était d'essayer de mener une vie hétérosexuelle, ou du moins de rester célibataire pour le reste de nos vies.

Les homosexuels qui se sont converti peuvent être encouragés à se marier à un membre du sexe opposé (il existe une idée fausse courante selon laquelle cela "guérira" leur homosexualité), ou à vivre une vie de célibat.

 Les Témoins de Jéhovah gays et lesbiennes sont tenus de prêcher de maison en maison, distribuant souvent des publications de la Watchtower contenant des déclarations condamnantes contre les relations homosexuelles. Beaucoup de ces individus, ont été amenés à entrer dans des relations hétérosexuelles contre leur nature, souvent avec des résultats désastreux. Certains, en proie à des sentiments d'hypocrisie et/ou d'auto-condamnation, dans une tentative d'échapper à leurs consciences coupables, se sont retrouvés confrontés à l'alcoolisme, à la toxicomanie ou au pire des cas, le suicide.

 

Cet article examinera les passages bibliques couramment utilisées pour dénigrer et frapper les gays et les lesbiennes par-dessus la tête. Il montrera clairement que les passages bibliques couramment utilisés par la Watchtower sont mal traduits ou sortis de leur contexte.

De nombreux chercheurs qui étudient les textes hébreux et grecs originaux de la Bible sont parvenus à des conclusions très différentes sur les usages corrects de ces versets. La section "Suggestions de lecture" ci-dessous listera les ressources utilisés. Nous espérons que vous lirez les mots ci-dessous avec un esprit ouvert, mettant de côté toutes idées fausses et préjugés. Toutes les écritures citées seront extraites de la Traduction du monde nouveau, (la traduction de la Bible utilisée par les Témoins de Jéhovah). 

Genèse 19: 1-28

L'histoire ancienne de Sodome et Gomorrhe a été utilisée au cours des siècles comme une condamnation de l'homosexualité, au point que certains actes sexuels sont maintenant appelés «sodomies». Les versets de cette histoire souvent utilisés pour prouver que les Sodomites étaient homosexuels sont les versets 4 et 5:

 

"Ils n’étaient pas encore allés se coucher quand les hommes de toute la ville de Sodome, depuis le garçon jusqu’à l’homme âgé, arrivèrent en foule et entourèrent la maison. Et ils criaient à Loth : « Où sont les hommes qui sont entrés chez toi ce soir ? Fais-les sortir pour que nous couchions avec eux."

 

 En examinant ce passage, la première chose que l'on note est que des gens, dans une foule, ont exigé que Lot fasse sortir les visiteurs. Si nous devons croire que le récit de Sodome et Gomorrhe est une condamnation de l'homosexualité, alors nous devons considérer que toute la ville était composée d'homosexuels. Si nous allons dans le chapitre précédent, Genèse 18: 16-33, nous voyons un récit d'Abraham négociant avec Dieu pour épargner le peuple de Sodome, avec le résultat final de Dieu promettant « Pour les 10, je ne la détruirai pas. »(verset 33). Dieu a promis à Abraham que Sodome ne serait pas détruite si seulement dix "hommes justes" pouvaient être trouvés dans la ville. 

Si nous acceptons la logique de la Watchtower, cela signifierait que les "hommes justes" mentionnés sont des hétérosexuels. À ce stade, nous devons nous demander: quelle serait la probabilité que seulement moins de dix personnes dans toute la région de Sodome et Gomorrhe soient hétérosexuelles ? La réponse évidente : impossible.

Si l'homosexualité n'était pas mentionnée dans ce passage, alors qu'est-ce que c'était ? En regardant les écritures en hébreu, nous trouvons une utilisation intéressante de quelques mots différents. Lorsque la foule crie «Où sont les hommes qui sont entrés chez toi ce soir ?», Le mot hébreu qui traduit hommes est «enowsh» qui, littéralement traduit, signifie «mortel».

Cela indique que la foule savait que Lot avait des visiteurs, mais ne savait pas de quel sexe il s'agissait. Le mot hébreu pour «homme» (utilisé dans ce même passage dans Genèse 19:8) est entièrement différent. 

Il faut se demander : pourquoi les homosexuels voudraient-ils avoir des relations sexuelles avec deux inconnus s'ils n'étaient pas sûrs de quel sexe ils étaient ?

Le passage traduit par "Fais- les sortir pour que nous couchions avec eux."

doit également être examiné plus avant. D'autres traductions de la Bible disent "pour que nous puissions les connaître". Le mot hébreu traduit ici par «avoir des relations sexuelles», ou «savoir» est yada.

 

Ce mot, yada, apparaît dans les Écritures hébraïques 943 fois au total. Dans tous ces usages, sauf dix, le mot est utilisé dans le contexte de la connaissance de quelqu'un. Si l'écrivain avait voulu faire croire à son auditoire que la foule voulait avoir des relations sexuelles avec des étrangers, il aurait utilisé le mot hébreu shakab, qui dénote de manière vivante l'activité sexuelle.

Par conséquent, la traduction correcte devrait être traduite par: "Où sont les mortels qui sont entrés chez toi ce soir ? Fais-les sortir afin que nous puissions les connaître."

 

Alors, si l'histoire de Sodome et Gomorrhe n'était pas une condamnation de l'homosexualité, qu'est-ce qu'elle essayait de transmettre ? Deux versets ailleurs dans la Bible résument ainsi l'histoire: 

 

"Écoute ! Voici la faute de ta sœur Sodome : elle et ses filles étaient orgueilleuses, elles avaient beaucoup de nourriture, elles vivaient dans une insouciante tranquillité, et pourtant elles ne sont pas venues en aide aux malheureux et aux pauvres. Elles sont restées hautaines et ont continué à se livrer à leurs pratiques détestables sous mes yeux. C’est pourquoi j’ai jugé nécessaire de les faire disparaître."- Ezéchiel 16: 49, 50.

 

 Il est souvent supposé que la "chose détestable" mentionnée dans ce passage est l'homosexualité. Or, le mot hébreu utilisé ici est "tow'ebah", qui signifie littéralement «commettre le culte des idoles».

 

Cela peut être confirmer dans le passage original de la Genèse, chapitre 19, verset 8: "S'il vous plaît, ici j'ai deux filles qui n'ont jamais eu de rapports sexuels avec un homme. S'il vous plaît laissez-moi vous les faire sortir. Ensuite, faites-leur comme il est bon dans tes yeux." Il faut se demander: si la maison de Lot était entourée d'homosexuels, pourquoi offrirait-il des femmes ? Notez que ces femmes étaient vierges. Notez également que les Sodomites étaient des païens. Les sacrifices vierges aux idoles étaient une pratique courante à Sodome. Par conséquent, on peut conclure que Lot offrait ses filles vierges  pour apaiser la foule dans le but de protéger les visiteurs.

Dans les écritures grecques, l'histoire de Sodome se résume ainsi: "et en réduisant les villes de Sodome et de Gomorrhe en cendres, il les a condamnées, établissant un modèle pour les personnes impies des choses à venir". Cela corrobore le passage d'Ezéchiel, montrant une fois de plus que c'étaient des "personnes impies", en d'autres termes, des idolâtres, pas des adorateurs du vrai Dieu.

 

L'histoire de Sodome et Gomorrhe est donc une condamnation des adorateurs d'idoles, une société avide et inhospitalière. Le jugement de cette région n'avait rien, absolument rien à voir avec l'homosexualité !

 Lévitique 18:22 / Lévitique 20:13

Le message était clair pour les anciens Israélites : le sperme devait être utilisé dans un seul but - la procréation. Le sperme répandu, que ce soit par masturbation, pénétration anale ou homosexualité, n'était pas toléré. L'un des premiers édits de la Bible, dont le thème a été répété à travers l'Ancien Testament, était être "fructueux et se multiplier". De nombreuses réglementations strictes ont été imposées aux anciens Israélites.

 

Les «élus de Dieu» ont compris que chacun de ces règlements était tout aussi important. Dans les écritures grecques, James souligne ce fait en déclarant: "Pour quiconque observe toute la loi mais fait un faux pas sur un point, il est devenu un contrevenant contre eux tous." Les publications de la Watchtower, cependant, citent sélectivement les deux écritures de Lévitique comme une condamnation de l'homosexualité, ignorant les paroles de James qui déclarent, que si vous avez enfreint une seule des lois, vous les avez toutes brisées. 

 

Lévitique 19:27 condamne également les coupes de cheveux et le rasage. Avez-vous déjà vu un homme aux cheveux longs, barbu, témoin de Jéhovah ? 

Lévitique 19:19 condamne le port de vêtements composés de plusieurs types de fils. Combien de Témoins de Jéhovah portent des vêtements en 50% coton et 50% polyester ? Si l'on prends ici la Bible au pied de la lettre, ces individus sont tout aussi coupables que les homosexuels. Interrogé par les pharisiens sur les anciennes lois, la réponse de Jésus fut "Je suis venu, non pour détruire, mais pour accomplir". En d'autres termes, le christianisme et l'amour de Dieu et de son prochain remplaçaient les codes anciens, dont beaucoup n'étaient plus pratiques ni pertinents. 

Mais ces deux passages condamnent-ils vraiment l'homosexualité ?  En regardant les Écritures en hébreu, on voit une condamnation différente. 

Lévitique 20:13 déclare, en partie, "Si un homme couche avec un homme comme on se couche avec une femme". Si l'écrivain avait eu l'intention de véhiculer la condamnation de l'homosexualité, il aurait probablement utilisé le mot hébreu 'iysh, qui signifie "homme" ou "personne de sexe masculin". Au lieu de cela, l'auteur utilise un mot hébreu beaucoup plus compliqué, zakar, qui signifie littéralement «une personne digne de reconnaissance».

Ce mot était utilisé pour désigner les grands prêtres des religions idolâtres environnantes. On croyait qu'en accordant des faveurs sexuelles au grand prêtre (un rite de fertilité), on garantirait une abondance d'enfants et de récoltes.

En prenant Lévitique 18:22 dans le contexte approprié, on comprend ainsi mieux le verset 21 précédent: "Et vous ne devez pas permettre le dévouement de vos descendants à Molech". Ce que nous voyons ici en réalité, ce sont des avertissements aux Israélites de ne pas s'engager dans les rituels de fertilité des adorateurs de Molech, qui exigeaient souvent l'octroi de faveurs sexuelles au prêtre. Si cela avait été une simple condamnation des homosexuels, l'écrivain aurait utilisé un autre langage plus clair. 

Romains 1: 26-27 1 Cor. 6: 9-11 1 Tim. 1: 9-11

Le grec, comme l'hébreu, est une langue beaucoup plus descriptive que l'anglais. Par exemple, alors que nous avons le mot "amour", le grec a agape, storge, philia et eros - chacun décrivant une forme différente d'amour. De plus, la signification des mots peut changer au fil des générations. Par exemple, le mot Gourou qui il y a 60 ans de cela voulait dire enseignant ou professeur est maintenant devenu chez nous synonyme de chef sectaire et malhonnête. Ainsi, il est facile de comprendre pourquoi les mots du grec ancien pourraient être mal interprétés, tout comme les termes "hommes qui mentent avec les hommes", "agresseurs de l'humanité", "homosexuel" et "pervers" dans les écritures citées ci-dessus. Les deux mots en grec utilisés dans les écritures ci-dessus qui sont couramment mal traduits en tant que tels sont arsenokoites et malakos. Les érudits de la Bible croient maintenant que les arsenokoites signifient "prostituée masculine du temple", comme mentionné dans les écritures hébraïques de Deut. 23: 17-18. Le sens réel de ce mot, cependant, a été perdu dans l'histoire, car c'était un terme d'argot qui, littéralement traduit, signifie "lit élévateur".

Le grec malakos, traduit littéralement, signifie «invertébré» (certains spécialistes de la linguistique le traduisent par «mou» ou «lâche»).

Ce qui est important à noter ici, c'est que ces deux mots sont des noms. En grec ancien, il n'y a pas de nom connu pour définir l'homosexualité. Il a toujours été exprimé sous forme de verbe. Tout comme dans les Écritures hébraïques examinées ci-dessus, les Écritures grecques font référence à ceux qui se livraient à des pratiques idolâtres, dont une grande partie était centrée sur le sexe en échange de faveurs. Ni l'homosexualité ni l'idée directe d'homosexualité n'apparaissent nulle part dans ces passages. Si l'auteur avait voulu expliquer clairement la condamnation des gays, le verbe grec aurait été utilisé plutôt que les noms mentionnés ci-dessus qui sont directement liés à la lâcheté et à l'idolâtrie.

Mais qu'en est-il de la déclaration de Paul à Romains 1 où "les femelles ont changé l'usage naturel d'elles-mêmes en un contraire à la nature et même les mâles ont abandonné l'usage naturel de la femelle et sont devenus violemment enflammés dans leur luxure l'un envers l'autre" ? La réponse réside dans les paroles de Paul aux versets 22 et 23: "Bien qu’ils se prétendent sages, ils sont devenus stupides et ils ont remplacé la gloire du Dieu impérissable par des représentations de l’homme périssable, d’oiseaux, de quadrupèdes et de reptiles.

 

De toute évidence, Paul fait référence ici est à l'idolâtrie. Comme mentionné ci-dessus en examinant les Écritures hébraïques, de nombreuses religions païennes adorant les idoles de l'époque de Paul ont enseigné qu'en accordant des faveurs sexuelles au grand prêtre, celui qui accordait la faveur serait récompensé par la fertilité des récoltes et de la progéniture. Il devient alors clair que Paul ne faisait pas référence aux relations amoureuses de même sexe, mais ses condamnations visaient les hétérosexuels qui, allant à l'encontre de leur propre nature sexuelle, accordaient des faveurs sexuelles aux chefs des religions païennes dans l'attente d'une récompense par les dieux païens. 

 

En conclusion...nulle part dans la Bible aucune référence négative n'est faite à l'amour des relations homosexuelles. En fait, deux références positives de l'amour entre deux personnes du même sexe apparaissent dans les écritures hébraïques :

 

2 Samuel 1:26 déclare: "Je suis bouleversé pour toi, mon frère Jonathan, très agréable que tu étais pour moi. Plus merveilleux était ton amour pour moi que l'amour des femmes."

 

Ruth 1: 16, 17 déclare: "Et Ruth se mit à dire: 'Ne me supplie pas de t'abandonner, de

 ne plus t'accompagner; car où tu iras, j'irai et où tu passeras la nuit, je passerai nuit. Ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu mon Dieu. Où tu mourras, je mourrai, et c'est là que je serai enterré. Que Jéhovah le fasse pour moi et y ajoute si autre chose que la mort fait une séparation entre moi et toi'."

 

Bien qu'aucune mention ne soit faite de l'activité sexuelle réelle entre ces deux couples de même sexe, il faut souligner que ces couples avaient conclu des alliances. Pour les anciens Israélites, une alliance était considérée comme un lien sacré, une puissante union de deux personnes.

 

Bien que nous ne nous attendions pas à ce que la Watchtower Society modifie son point de vue sur l'homosexualité, nous espérons que ceux qui sont affectés par la position négative de la Watchtower envers les gays et les lesbiennes vont maintenant revoir ces écritures et les lire dans le contexte dans lequel ils étaient destinés à être compris.

--------

SUGGESTION DE LECTURE :

 

- Daniel Helminiak - Ce que la Bible dit vraiment de l'homosexualité

 

- John Boswell - Christianisme, tolérance sociale et homosexualité, les homosexuels en Europe Occidentale des débuts de l'ère chrétienne au XIVe siècle 

- Site : https://www.davidetjonathan.com/spiritualites-chretiennes/ce-que-la-bible-dit-et-ne-dit-pas/

Ressources

Un livre que je trouve indispensable à lire pour vos recherches est "Je n'ai pas choisi d'être homosexuel, je suis chanceux". Il est complet, très bien construit et aborde de nombreux sujets.

Si vous ne pouvez pas vous le procurez physiquement, vous pouvez l'achetez sur l'application "Livre" sur iPhone.

Résumé : L'HOMOSEXUALITÉ  :« UNE APPÉTENCE PERVERSE ET SATANIQUE ! » Frédéric n'a que huit ans quand les Témoins de Jéhovah commencent à lui inculquer cette idéologie homophobe. Il grandit alors avec la conviction que les homosexuels sont promis à la destruction divine. Mais quand l'adolescence lui fait prendre conscience de sa propre différence, son sentiment de culpabilité se transforme en une longue et sourde dépression. Dans le secret et à l'abri des regards inquisiteurs, au mépris des peurs et des interdits imposés par sa religion, il trouve la force de confronter l'endoctrinement homophobe dont il a été l'objet depuis plus de trente ans à un vaste chantier d'investigation qui va le mener, hors des conventions fondamentalistes, devant le plus grand dilemme de sa vie. Frédéric Bellec livre ici un récit courageux et intimiste, à mi-chemin entre biographie et documentaire : celui d'une vie écartelée entre des dictats religieux et une attirance sexuelle non choisie condamnée par sa communauté. Un voyage édifiant et un parcours libérateur à la découverte d'un vital équilibre entre foi et raison, à la reconquête de la dignité humaine que les mouvements totalitaires ont asservie et dépouillée. Un livre à s'approprier par tous ceux qui ignorent comment briser leurs chaînes.

TABLES DES MATIÈRES

PARTIE 1 : ANALYSE


I - PRÉAMBULE
     1 - Vocabulaire utilisé
     2 - Pourquoi avoir écrit ce livre ?
     3 - Comment est organisé ce livre
II - II - FAUX DÉPART
     4 - Né dans le mauvais drap
     5 - Adam : mon premier homme !
     6 - Homo tu es, dépressif tu seras !
III - COMPRENDRE L’HOMOSEXUALITÉ
     7 - Homosexualité : choix ou génétique ?
     8 - Homosexualité féminine
     9 - Bisexualité
    10 - Ambiguïtés sexuelles
    11 - Homosexualité, homophobie et religion
IV - WATCHTOWER ET SEXUALITÉ
    12 - Watchtower et homosexualité
    13 - Watchtower et bisexualité
    14 - Watchtower et transsexualité
    15 - Célibat obligatoire
    16 - Masturbation
    17 - Témoin homosexuel
    18 - Faire son coming out
V - COMPRENDRE LA PAROLE DE DIEU
    19 - Bible et interprétations
    20 - Détournements de sens
VI - ANCIEN TESTAMENT ET HOMOSEXUALITÉ
    21 - Sodome et Gomorrhe
    22 - Le vieillard et le Lévite
    23 - Les « Qadesh »
    24 - Une « abomination »
VII - NOUVEAU TESTAMENT ET HOMOSEXUALITÉ
    25 - « malakoi » et « arsenokoitai »
    26 - « para phusis »
VIII - BILAN DESTRUCTEUR
    27 - Un réveil douloureux
    28 - Critique ou critique ?
    29 - Une demi-vie à reconstruire

 

PARTIE 2 : ENQUÊTE


IX - SOPHISMES ET ÉDULCORANTS
    30 - L'art de simuler la vérité
    31 - Juger faute de pouvoir argumenter
    32 - Recourir à l'autorité
    33 - Le miroir aux alouettes
    34 - Le choix sans options
    35 - Prendre un cas pour une généralité
    36 - Le serpent qui se mange la queue
    37 - Quand prouver reste impossible
    38 - La corde sensible
    39 - L’arme du faible : la diffamation
    40 - Sonnerie de trompette
    41 - Conclusion
X - DOUBLE LANGAGE
    42 - Stratégie divine ou langue de bois ?
    43 - Séparation des membres de la famille
    44 - Expansion à géométrie variable
    45 - Conscience imposée
    46 - L'affaire du 'sang bulgare'
    47 - L'instruction : un lavage de cerveau
    48 - Prostitution avec le 'monde'
XI - RECONSTRUCTION
    49 - Quand il reste le meilleur

Témoignage

Le Témoignage ci-dessous est une traduction d'un témoignage trouvé sur le site jwfacts.

J'ai été élevé et baptisé en tant que Témoins de Jéhovah très sérieux. Chaque jour de ma vie était dédié à Jéhovah et à son organisation et à rien d'autre. J'étais aussi gay. 

Bien que l'on me disait je pouvais avoir l'approbation de Jéhovah si je ne cédais pas à mes penchants homosexuelles (comme une personne hétérosexuelle qui s'efforce à ne pas commettre la fornication), personnellement, j'avais l'impression que c'était différent quand tu es gay. Peu importe le degré de maîtrise de soi dont je faisais preuve, j'étais gay. Nous ne sommes pas des individus avec des "penchants homosexuelles" ; nous sommes des personnes gay, gay jusqu'au plus profond de nous-même.

 

L'attirance d'une personne hétérosexuelle envers une femme semble complètement naturelle. Pour moi et d'autres gays Témoin de Jéhovah aussi nos désirs étaient considérés naturelles. L'idée d'être en couple avec une femme n'existe tout simplement pas. Pour certains d'entre nous c'est simplement quelque chose qui ne pourrait même pas être envisager.

 

Lorsque l'on surmonte une tentation, comme par exemple l'idée de voler ou de regarder de la pornographie, nous pouvons nous sentir fière que nous l'avons surmonter et que nous avons l'approbation de Jéhovah. Mais malgré le fait de ne pas s'engager dans de relations homosexuelles, juste parce que l'on est gay, on est quelque chose que Jéhovah apparement déteste. C'est un dur combat car nous savons (comme beaucoup me l'on dit) que nous ne sommes pas considérer comme normal et que nous devons attendre le paradis pour que Jéhovah nous guérisse.

 

Vous imaginez quel impact cela à sur les jeunes hommes dans l'organisation ? Dire qu'être gay n'est pas quelque chose de normal et que l'on doit être guéri alors que pour nous nos sentiments sont complètement normaux et naturels ?

Ce n'est pas un comportement acquis ou quelque chose que l'on peut surmonter. 

À plusieurs reprises je me suis assis pendant des réunions où le sujet de l'homosexualité ou des homosexuels surgit et à chaque fois je me sentais si mal  mal à l'aise à cause de ce que je devais me lever et aller aux toilettes juste pour arrêter de l'entendre. Je n'ai pas envie que l'on me rappel que c'est mal d'être gay et comment les personnes gay seront détruites à Armageddon. Oui, je sais qu'ils parlent seulement de ceux qui pratiquent l'homosexualité mais penser que Dieu haït les homosexuelles et sachant que j'en suis un était démoralisant.

 

Je me suis fait baptisé à 15 ans. Parfois un peu plus tard, j'ai foiré et me suis engagé dans des activité sexuelles soft. Je l'ai garder pour moi et suis même devenu pionnier. 

À 17 ans, un frère de la congrégation d'à côté et moi avons formé une amitié et nous nous sommes touchés de façon inapproprié. Il s'est confessé aux anciens et nous nous sommes faits réprimandés en privé. J'ai eu l'impression que m'a vie s'était écroulée. À ce moment là je n'avais pas encore accepté le fait que je suis gay et à cause de la procédure judiciaire, les anciens et ma famille ont du en être informé. Des rumeurs se sont répandues dans la congrégation. C'était désastreux, et c'est peu dire. 

 

Un couple gay avait commencer à étudier la Bible avec les témoins de Jéhovah à Birmingham. Ils ont trouvés que c'était la vérité et décidèrent de se séparer pour se faire baptiser. Ils ont déménager dans 2 différentes congrégations afin qu'il soit plus facile de ne pas tomber dans la tentation. Bien que j'ai été impressionné par le niveau de foi pour faire cela, il est triste que l'on refuse de donner aux personnes gay des droits humains fondamentaux : le droit d'aimer quelqu'un et de bâtir un foyer avec cette personne. Ces deux hommes devront maintenant passer le restant de leur vie seul, à regarder d'autres frères fréquenter, se marier, et vieillir avec leurs femmes. Toutes les personnes gays sont dans cette situation. C'est douloureux de voir ses amis grandir et se marier pendant que tu reste seul. Tu ne peux pas te marrier, tu ne peux plus passer du temps avec tes amis comme auparavant puisqu'ils sont mariés. Ça devient une vie habitée par la solitude et sans échappatoire.

 

On a commencé à me juger en raison du fait que j'étais gay. Les autres frères ne se sentait pas de m'inviter à des séjours qu'ils avaient organisés. Plusieurs évènements de congrégations étaient organisés et je devais ramener un jeune frère d'un village à proximité. À chaque fois il annulait. J'ai appris que son père ne voulais pas que son fils soit seul avec moi dans la voiture. Je suis peut-être gay, mais ça ne fait pas de moi un pédophile. De plus, j'étais toujours vierge et ne voulais pas m'engager dans de relations sexuelles avec qui que ce soit en raison de mon amour pour Jéhovah. 

Que ce Père pense que je puisse attaquer sexuellement son fils m'a blessé profondément. Il n'étais pas le seul. Peu après, j'ai appris que tous les jeunes frères dans la congrégations avaient étés averti de ne pas être seul avec moi… Je ne chercher pas à avoir du sexe, et je n'avais aucune intention d'attaquer sexuellement ces personnes, mais parce que l'on a dévoilé que j'étais gay, les gens sont sentaient mal à l'aise avec moi. J'ai perdu la chance d'avoir une colocation avec un frère ou qu'un frère veuille aller faire ses vacances avec moi. C'est devenu difficile de me faire des amis.

 

Certaines personnes disent que c'est la même chose pour une soeur qui ne s'est jamais marié, mais ce n'est pas la même chose. Elle a toujours l'espoir et la possibilité de trouver un compagnon. Un Témoin de Jéhovah gay n'a pas cet espoir. Avoir des amis dans la vérité ne compense rien. C'est difficile d'acheter une maison ou même de payer ton loyer quand tu dois le faire seul sans personne pour t'aider financièrement. Je ne peux pas habiter avec une soeur ou un frère. Un frère et une soeur, même si leur relation est platonique, ne peuvent pas rester seul ensemble. En tant que Témoin de Jéhovah gay, je ne peux pas être seul avec tous les deux sexe. Donc maintenant je suis laissé complètement seul

Transidentité
La Watchtower et la transidentité

©2020 by ExTJ FR.