temoins de jehovah sang, temoins de jehovah transfusions sanguines, jw sang

Les Transfusions sanguines

Les témoins de Jéhovah sont autorisés à se procurer la plupart des soins médicaux, mais aucune conditions ne les permets de d’accepter une transfusion sanguine. Le rejet du sang est, pour eux, un aspect les permettant de les identifier en tant que seul vrai religion.
Mais que dit vraiment la Bible à propos du sang ?

Il y a plusieurs problèmes dans la position de la Watchtower à l’égard des transfusions sanguines. 

 

  • En désaccord avec la bible : La plupart des religion chrétienne reconnaissent qu’il n’y a aucun principe biblique interdisant aux chrétiens les transfusions sanguines.

 

  • Inconsistant : L’organisation stipule que les normes de Dieu exige que le sang ne doit pas être stocké alors que les témoins de Jéhovah utilisent des fractions sanguines dérivé de sang stocké.

 

  • Double discours : Les témoins de Jéhovah peuvent utiliser quantités de soins médicaux dérivés de sang, mais eux-mêmes, n’ont pas le droit de donner leur sang.

 

La doctrine de la Watchtower sur le sang est en contradiction avec la bible à plusieurs niveaux :

 

  1. Le principe Rabbinique "Pikuach Nefesh apporté par Jésus en Matthieu 12:11 exige que la loi soit mise en suspend si elle causerait la perte d’une vie.

  2. La Bible fait référence au fait de consommer du sang d’animal ayant été tué afin d’être manger, non pas aux transfusions sanguines qui ne causent pas la mort du donneur.

  3. Paul a expliqué que l’interdiction en Actes 21:25 signifiait qu'il était nécéssaire de s'abstenir du sang seulement lorsque la consommation de celui-ci pourrait faire trébucher un autre frère.

I) Pikuach Nefesh - La vie prend le dessus sur la Loi

Dans les temps Bibliques, il était important de montrer du respect pour la vie. Cela exigeait la saignée des animaux, afin de montrer du respect pour la vie qui avait été prise.

 

Bien que le sang est utilisé comme un symbol de la vie, la Bible montre que la vie elle-même est bien plus importante. Jésus a enseigné que sauver une vie était plus important que le strict respect de la Loi.

 

Matthieu 12:11 : "Il leur répondit : « Si vous avez une brebis et qu’elle tombe dans un trou le jour du sabbat, qui de vous n’ira pas la sortir de là" (TMN)

 

Même les Juifs les plus strict des Juifs Orthodox qui trempe leur viande dans de l’eau et du sel pour retirer tout le sang accepteront une transfusion sanguine. Dans la Loi Mosaïque, le maintient de la vie annulait tout autre règle. C’est un principe Rabbinique connu sous le nom de "Pikuach Nefesh".

Franchement... Réfléchisez-y :  Pensez-vous vraiment qu'un symbole puisse être plus important que la chose qu'il représente ?

De plus, Genèse 9:4 indiquait que le sang devait être versé lorsqu'un animal a été tué. Les transfusions sanguines n’entraînent pas la mort du donneur. 

 

Quelque chose ne tourne vraiment pas rond lorsqu’une religion enseigne que le respect d’un symbole de la vie (le sang) est plus important que la vie elle-même.

II) Les changements de doctrine de l’organisation

 

Une fois que tu verras que la Watchtower a changé ses enseignements sur le sang à plusieurs reprises, tu admettras que cet enseignement n’a pas été prescrit par Dieu.

 

Avant 1951, il était permis aux Témoins de Jéhovah de manger du sang et d’avoir des transfusions sanguines. À partir de Juillet 1951, la Watchtower a explicitement interdit les transfusions sanguines (Tour de Garde, 1er Avril 1952, p. 111-112,)

Le sang entier et tout types de fractions sanguines étaient interdites.

 

“Mais qu’il s’agisse de sang total ou d’une fraction sanguine, que ce soit du sang prélevé de son propre corps ou prélevé d’un autre sujet, que le sang soit administré sous forme de transfusion ou de piqûre, la loi divine garde toute sa valeur.” Tour de Garde, 1er Juillet 1962 p.23 

 

La Watchtower a continué de changer sa doctrine permettant encore une fois certains produits sanguins et certaines procédures.

 

  • 1974 - Le sérum sanguin est devenu une question de conscience Tour de Garde 1er Septembre 1974 p. 542-544)

  • 1983 - L’hémodilution est devenue acceptable (Réveillez-Vous, 22 Juin 1983 p. 16)

  • 1995 - L’hémodilution normovolémique aiguë et la méthode de récupération de sang autologue est devenu acceptable malgré le fait que ce soit du sang stocké brièvement (Tour de Garde 1er Août 1995 p. 30)

 

Un autre changement majeur s’est produit en 2000 : toutes les fractions sanguines sont devenues acceptables.

 

“Pour ce qui est des fractions de l’un quelconque des composants majeurs du sang, chacun se détermine individuellement, en conscience, après avoir bien réfléchi dans la prière.” Tour de Garde, 15 Juin 2000, p. 31

 

Combien de Témoins de Jéhovah, entre 1951 et 2000, ont-ils inutilement perdu la vie en refusant des composants sanguins cruciaux à cause de règles que la Watchtower a plus tard considéré comme incorrectes ? Le Collège Central ne s’est jamais tenu comme responsable et ne s’est jamais excusé envers les parents qui ont inutilement et tragiquement perdu leurs enfants ou envers les enfants dont les parents sont morts pour aucune bonne raison.

 

Il y a d’importantes et d’évidentes anomalies dans la doctrine actuelle sur le sang.

Si le sang doit-être “versé sur le sol”, d’où est-ce que les fractions sanguines proviennent-elles ? Pourquoi les Témoins de Jéhovah n’ont-ils pas le droit de donner du sang alors qu’ils ont le droit d’utiliser des fractions sanguines ? À qui sont les fractions sanguines que les Témoins de Jéhovah utilisent ? 


 

III) Ce que dit la Bible sur le sang

 

Plusieurs passages bibliques sont utilisés par la Watchtower pour justifier sa doctrine sur le sang. Ces passages sont mal interprétés et ne font pas référence aux transfusions mais plutôt à la consommation alimentaire de sang. L’organisation affirme que ces derniers devraient être considérés de la même façon. 

 

Le premier passage qui réfère à la consommation de sang était adressé à Noé en Genèse 9:4. La Watchtower affirme :

 

“Il leur a imposé cette seule restriction : ne pas manger de sang (Genèse 9:3, 4)”. Tour de Garde, 1er Octobre 2008 p. 31

 

C’est faux. Genèse 9:4 dit : “Cependant, vous ne devez pas manger la chair avec sa vie — son sang.” => Il nous est fait comprendre que par respect de la vie de l’animal, celui-ci devait être saigné après avoir été tué pour être mangé. L'animal ne devait pas être manger sans être saigné.

 

La première fois qu’il a été dit que le sang ne devait pas être mangé est dans la Loi Mosaïque en Lévitique 17:10. Cela n’est pas applicable aux chrétiens puisque la Loi Mosaïque a été aboli lorsque Jésus est mort. (Romains 10:4).

Par ailleurs, Jésus a affirmé que les chrétiens ne sont pas rendu impurs de par ce qu’ils mangent :

 

Marc 7:15 : “Un homme n’est pas rendu impur par ce qui entre en lui. Ce sont les choses qui sortent de l’homme qui le rendent impur” 

 

Le passage que l’organisation utilise le plus pour justifier son refus des transfusions sanguines se trouve en Actes 21:25.

 

Quant aux croyants d’entre les nations, nous leur avons envoyé notre décision par écrit : ils doivent s’abstenir de ce qui est sacrifié aux idoles ainsi que du sang, de ce qui est étouffé et des actes sexuels immoraux

 

Hors contexte, Actes 21:25 semble indiquer que les chrétiens ne devaient pas consommer de sang. 

Or, cette interdiction était expressément adressé aux congrégations où les chrétiens d'origine juive qui avaient du mal à accepter les chrétiens non-juifs et qui continuaient d’observer la Loi Mosaïque. Les anciens avaient conclu que le respect de la Loi Mosaïque n’était pas nécessaire. Cependant, ils recommandèrent que les commandements donnés (sur le sang) en Lévitique  17:1 à 18:27 soient respectés afin d’éviter de faire trébucher les chrétiens juifs.

 

Paul montre plus loin que Actes 21:25 ne s’appliquait pas obligatoirement aux chrétiens lorsqu’il dit qu’il n’y a pas de mal à manger de la nourriture sacrifiée aux idoles tant que cela ne fasse trébucher personne. 

 

1 Corinthiens 8:4-13 : “Pour ce qui est de manger des aliments offerts aux idoles, nous savons qu’une idole n’est rien du tout et qu’il n’y a qu’un seul Dieu [...] Toutefois, cette connaissance n’est pas en tous ; mais quelques-uns, habitués jusqu’à maintenant à l’idole, mangent un aliment comme quelque chose qui a été sacrifié à une idole, et leur conscience, qui est faible, est souillée” [...] C’est pourquoi, si un aliment fait trébucher mon frère, non, jamais plus je ne mangerai de viande, pour ne pas faire trébucher mon frère

1 Corinthiens 10:25-33 : "Tout ce qui se vend au marché de la viande, continuez à le manger, sans poser de question à cause de [votre] conscience ; car “ à Jéhovah appartient la terre et ce qui la remplit ”. Si quelqu’un des non-croyants vous invite et que vous vouliez y aller, mangez tout ce qu’on placera devant vous, sans poser de question à cause de [votre] conscience. Mais si quelqu’un vous dit : “ Voici quelque chose qui a été offert en sacrifice ”, n’en mangez pas, à cause de celui qui l’a signalé et à cause de la conscience. “ La conscience ”, dis-je, non la tienne, mais celle de l’autre. Car pourquoi ma liberté serait-elle jugée par la conscience d’un autre ? Si je prends ma part en rendant grâces, pourquoi parlerait-on de moi en mal pour ce dont je rends grâces ? Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu. Gardez-vous de devenir des occasions de trébucher pour les Juifs ainsi que pour les Grecs et pour la congrégation de Dieu, tout comme moi je plais à tous en toutes choses, ne cherchant pas mon propre avantage, mais celui du grand nombre, afin qu’ils soient sauvés."

 

=> L'idée était de ne pas faire trébucher et de na pas choquer la conscience des chrétiens d'origine juives.

Il n’est jamais fait mention d’abstention du sang dans un contexte autre que celui-ci dans le Nouveau Testament.

Paul, d'ailleurs, ne cite pas le fait de consommer du sang comme une raison “d’arrêter de fréquenter” un frère en 1 Corinthiens 5:11. Révélation 21:8 ne considère pas le sang comme raison de ne pas hériter du royaume de Dieu. Si s'abstenir du sang était une exigence primordiale pour Dieu, cela serait mentionné aux côtés de la fornication, du meurtre et de l'idolâtrie qui sont à nombreuses reprises condamnées dans l’Ancien Testament.


 

V) Le droit des enfants 

Il n’est pas possible de demander aux enfants qui ont sacrifiés leur vie ce qu’ils pensent du fait d’être mort en tant que martyr. Cependant il est possible de savoir ce que ressentent les enfants qui ont survécu suite à une décision d’un tribunal d'administrer une transfusion sanguine. C’est le cas de Carolyn Ivey, née prématurément de parents Témoins de Jéhovah le 31 Août 1975, pesant juste 900g. Les docteurs établirent qu’une transfusion sanguine était nécessaire pour qu’elle soit sauvée et un jeune avocat du nom de Joel Cohen travailla sans relâche pour s’assurer qu’elle reçoive le traitement médical requis. 

Trente ans plus tard Cohen reçut un email avec la phrase suivante : “Vous avez sauvé ma vie quand j’étais un bébé...” “Cela me fit dresser les cheveux sur la tête” dit-il. 

Carolyn rapporte : “J’ai contacté Me Cohen pour le remercier d’avoir sauvé ma vie. Si Me Cohen ne s’était pas battu pour moi, je ne serais pas là aujourd’hui !” “Ses efforts m’ont émue aux larmes” (http://content.usatoday.com 27 Mars 2012)

 

Il est tragique de songer à tous les enfants Témoins de Jéhovah qui n’ont pas eu cette chance et qui ont été sacrifié par leur parents mal orienté par leur foi.

 

Après les changements fréquents qu’a fait l’organisation sur la doctrine du sang, il est normal de se demander si Jéhovah dirige le Collège Central en ce qui concerne les transfusions sanguine ?

Si une transfusion sanguine est requise pour sauver votre vie ou celle de votre enfant, prenez la bonne décision, acceptez la.

 

Pour plus d’informations :

- Tj-Encyclopédie

- Les TJ et le sang

©2020 by ExTJ FR.